Une longue impatience de Gaëlle Josse aux éditions Noir sur blanc.

Cette rentrée littéraire de janvier est riche de magnifiques romans . En voici encore un qui vient vous remuer le tréfonds. Un livre que j’ai terminé debout, dans la rue et le noir de l’hiver, tellement j’étais envoutée par sa beauté.
Moi aussi j’étais nourrie de cette longue impatience que cette mère éprouve à revoir son fils
qui a fui son foyer pour partir en mer.

« C’est une nuit interminable. En mer le vent s’est levé, il secoue les volets jusqu’ici, il mugit sous les portes, on croirait entendre une voix humaine, une longue plainte, et je m’efforce de ne pas penser aux vieilles légendes de mer de mon enfance, qui me font frémir. Je suis seule, au milieu de la nuit, au milieu du vent. Je devine que désormais, ce sera chaque jour tempête. »