Rencontre avec Daniel Kupferstein mercredi 31 mai à 18h30

La librairie et le Grand bouillons ont le plaisir de vous inviter à une rencontre  A côté des mots avec
Daniel Kupferstein
autour du livre
Les balles du 14 juillet 1953
le massacre policier oublié de nationalistes algériens à Paris
publié aux éditions de La Découverte
en présence de Didier Daeninckx 

Le 14 juillet 1953, la gauche radicale communiste célèbre la fête nationale,
comme c’est la tradition, par une manifestation à Paris. Y participent,
à la fin du cortège, plusieurs milliers de militants du Mouvement pour
le Triomphe des Libertés Démocratiques (MTLD), le parti nationaliste algérien.
Quand ils arrivent Place de la Nation, des heurts se produisent et les policiers tirent
froidement sur les manifestants algériens. Six d’entre eux sont tués,
ainsi qu’un militant de la CGT. Et on compte des dizaines de blessés par balles.
Pendant un demi-siècle, ce drame va être effacé des mémoires et des représentations,
en France comme en Algérie.
Pour comprendre les raisons de cette amnésie Daniel Kupferstein a conduit
une longue enquête, pendant quatre ans.

Daniel Kupferstein, réalisateur et documentariste, est l’auteur de nombreux films, en particulier Dissimulation d’un massacre (2001), sur la sanglante répression de la manifestation du FLN du 17 octobre 1961 à Paris.
Didier Daeninckx auteur de nombreux livres et notamment « Meurtres pour mémoire » sur Octobre 1961 a rédigé la préface de ce livre.

La rencontre sera suivie au Grand Bouillon par la projection du film documentaire.